MUSULA MALANGA, La Purée de Taros.

MUSULA MALANGA

Bi’Sira Mbuluani o ?

TSYE [Les nouvelles] ?
Nous sommes jeudi aujourd’hui et si je me souviens bien, c’est le jour de notre voyage #AuPaysGhisir. Je propose que nous fassions un tour dans ma cuisine pour découvrir ou redécouvrir une recette ancestrale typique du pays Ghisir, MUSULA MALANGA, La Purée (ou Potage) de Taros.
Commençons.

MUSULA MALANGA, L’essentiel sur La Purée de Taros.

DILANGA (Le Taro en français) est un féculent, je vous épargne tout le charabia scientifique [Rires], retenez juste qu’il appartient à la famille des tubercules alimentaires et que son pluriel en Ghisir c’est MALANGA.

Il en existe trois types :

  • MALANGA M’BENGA : Ce sont mes préférés pour les Potages, ils sont rouges et leur texture est plus durs que…
  • MALANGA M’FUGHA : Ce sont les taros blancs, ils sont tendres et idéals pour accompagner des sauces, tout comme…
  • MALANGA M’CHINOIS : Les taros chinois qui, selon les habitants du pays Ghisir, viennent de Chine. Ils sont moelleux, leur gout est très prononcé et leur couleur rosâtre.

Tout dans la plante de taro est comestible :

  • Les bourgeons accrochés à GHIBUSI (la racine du taro) sont les MALANGA ;
  • Les tiges et les feuilles constituent le MUGHUBA (Les feuilles de Taros, en français).

Seulement, seules les feuilles des MALANGA M’BENGA sont comestibles. Les feuilles de MALANGA M’CHINOIS et MALANGA M’FUGHA provoquent de fortes démangeaisons pouvant entrainer des gonflements de la langue et des lèvres, voir des réactions pires.
Nous parlerons peut-être de la recette du MUGHUBA un de ces quatre jeudis, mais pour l’heure découvrons les ingrédients nécessaires pour un Potage de taros.

Les Ingrédients de la Purée de Taros.

Pour préparer MUSULA MALANGA, la Purée de Taros, vous aurez besoin de :

  • MALANGA M’BENGA, des taros rouges ou MALANGA M’FUGHA, des taros blancs ;
  • MAMBA, de l’eau, à peu près un litre et demi ;
  • KEBU, du sel ;
  • DUNYONDA, l’oignon ;
  • DUNUNGU, du piment ;
  • MUFIGHA, un bouillon/cube indigène,
  • BE MATSI, un peu d’huile.

Certains y ajoutent MATSI M’NGATSI (de l’huile de palme), MBERI TSYUMUGHA (la sardine fumée ou séchée) et d’autres.
Vu que mes taros sont blancs, je vais me contenter des tous premiers ingrédients que j’ai cités.

Préparons notre Purée de Taros.

Etape 1 : Traiter les MALANGA et les autres ingrédients.
Après avoir sélectionné les MALANGA, il faut les éplucher (peler, ôter la peau) avant de les rincer abondamment à l’eau potable et de les découper en carrés ou en rondelles de petite taille.
Sélectionner, laver et découper les épices censées assaisonner le Potage.

Etape 2 : La cuisson.
Dans une marmite portée au feu, verser l’huile pour y faire mijoter les oignons et toutes les épices. Ajouter de l’eau, puis y mettre les MALANGA découpés et rincés.
Fermer la marmite et laisser le tout bouillir pendant une quinzaine de minutes.

Etape 3 : Faire le Potage.
Faire le Potage revient selon moi à écraser les taros pendant la cuisson, quinze minutes après avoir mis le mélange au feu. Si les MALANGA sont assez ramollis, vous devez les écraser avec le dos de votre louche en les appuyant sur les bords et/ou le fond de votre marmite, si non, patientez encore quelques minutes.
N’oubliez d’y mettre sel. Je rajoute un piment, un peu de bouillon magie poulet (c’est le seul plat dans lequel j’en mange) et du poivre pour plus de saveur.

Normalement, au bout de 5mn à écraser les taros, le Potage est prêt être à servi.

La purée de taros, autres informations.

  • MUSULA MALANGA est meilleure quand elle est servie chaude.
  • Certains préfèrent rapper le taro plutôt que le découper, cette technique réduit le temps de cuisson mais comme tous les adultes, je préfère la bonne vieille méthode, parce que j’aime qu’il y’ait quelques morceaux de taros entiers dans mon Potage pour mieux la b savourer.
  • D’après Un de mes AWANDJI préférés, la purée de taros peut être préparée sucrée ; à ce moment-là, je suppose qu’on oublie les épices et l’huile.
  • MUSULA MALANGA est idéale pour les MUSONFI (nouvelles mamans) et les nourrissons à qui on veut faire découvrir le sel.

GHU YABA

  • Il existe une variété de MALANGA qui est appelée MISONDU, ils sont gluants et ne poussent qu’en pays Ghisir.

Voilà, vous avez là ma recette de la purée de taros réalisée avec des taros blancs. Si vous avez lu la leçon précédente (disponible ICI), normalement vous savez comment me souhaiter bon appétit, j’attends donc que vous le fassiez pour me régaler. [Rires]

KA VHANA NU O !!!