GHIKUMBU – Rituel de Purification Ghisir

GHIKUMBU - Rituel Ghisir Purification

Bi’Sira Mbuluani o!

MWE DIKENGI E ? Pour ceux qui me suivent sur les réseaux (Instagram surtout), vous l’aurez compris, j’ai récemment perdu un membre de ma famille. Pendant les funérailles, plein de petits rituels ont attiré mon attention et comme je vous le dis souvent, c’est en famille que j’en apprends le plus. J’ai donc décidé au sortir de là de compléter la leçon sur GHIBINDA. Pour ce faire, nous parlerons dans notre #AuPaysGhisir du jour, du GHIKUMBU, un Rituel de Purification Ghisir

Commençons.

GHIKUMBU, Rituel de Purification Ghisir.

Le GHIKUMBU est un rituel symbolique de purification pratiqué par les Ghisir. IL consiste à se laver les mains avec une eau prévue à cet effet et se marquer le front avec de la cendre après avoir assisté à un enterrement. Je parle bien d’un enterrement, ça implique qu’il faut que vous ayez été au cimetière pour enterrer quelqu’un.

Le GHIKUMBU est censé libérer la personne qui l’exécute de l’esprit du défunt dont il a assisté à l’enterrement ou éventuellement d’autres esprits qui auraient pu la (personne) suivre jusqu’au le lieu du DUSAVU (Voir la leçon sur les funérailles).

La cendre quant à elle est censée rappeler aux vivants que le corps de la personne qu’ils ont enterrée est désormais retourné à la poussière et que comme lui, les leurs aussi y retourneront un jour.

Le GHIKUMBU, les Etapes Préalables.

Préparer le rituel est simple. Il vous faudra un récipient, quelques feuilles dites « saintes », de l’eau et de la cendre (DIBUFU).

Les feuilles saintes sont des feuilles dont les arbres ont des fonctions curatives et/ou de purification tels que l’ISOPE, le MANGUIER, le PALMIER et d’autres.

Le GHIKUMBU, Comment ça se passe ?

Il est apprêté par une personne (un sage) qui n’est pas allé TSIGHA GHIBINDI [Enterrer le mort]. Ce dernier doit veiller à ce que chacune des personnes rentrant du PESI [Cimetière] exécute le GHIKUMBU.

Le GHIKUMBU est simple à réaliser faut remplir le récipient (souvent un sceau métallique) d’eau, y mettre les feuilles; Disposer la cendre dans une assiette ou sur une feuille et poser le tout à l’entrée principale du lieu du DUSAVU.

Pour la suite, il suffit de se laver les mains dans le sceau et de se marquer le front à l’aide de la cendre posée, dans cet ordre…. Après ça, le GHIKUMBU est fait, les pourparlers peuvent commencer.

Le rituel peut être réalisé soit par “Lavage des mains” soit par “Aspersion“. Dans le cas de l’aspersion, c’est un sage de la famille qui asperge les personnes qui rentrent du cimetière.

Je vous mets un extrait du GHIKUMBU exécuté durant le GHIBINDA de ma tante. Dans l’extrait, vous pourrez voir que plutôt que de plonger les mains dans le sceau, ma famille se fait asperger, c’est l’option qui a été retenue à cause des restrictions et aux mesures barrières liées à la COVID-19.

GHIKUMBU – Rituel de Purification Ghisir.
Image : Junior K. 2020

GHU YABA

  • Il n’est pas nécessaire de mélanger plusieurs feuilles pour préparer le GHIKUMBU, un seul arbre peut faire l’affaire.
  • On peut écraser les feuilles dans l’eau ou simplement les déposer à l’intérieur, le GHIKUMBU sera toujours efficace.
  • Tous les esprits ne sont pas mauvais.

Voilà, je crois qu’on a fait le tour… Vous savez désormez ce qu’est le GHIKUMBU, à quoi il sert et pourquoi il est nécessaire. J’espère donc que vous ne vous retiendrez plus de le faire la prochaine fois qu’il vous sera proposé.

GHIELU GHI BOTY !

GHISIR NYAMBI.