FUGUMA (Fougamou : La brume)

Bis’Sir, Mbuluani.

Je vous ai promis il y a quelques temps de vous donner plus d’informations sur la ville qu’en tant que Ghisir, nous aimons tous : FOUGAMOU. C’est la première ville à laquelle une personne étrangère Au Pays Ghisir identifiera un Ghisir… [Rires].

Je pense que vous l’avez déjà subi au moins une fois… Après le célèbre « Vous n’êtes pas nombreux vous » on a souvent droit à ce « Ghisir ? C’est Fougamou non ? ».

J’ai donc eu à cœur de vous en dire plus, pas spécialement sur la ville en elle-même que je ne connais malheureusement pas assez encore pour vous en parler en leçon, mais sur la légende entourant son nom. Parce que oui, il y a une légende autour de FOUGAMOU la belle… Vous ne le saviez pas ? Bah… Parlons-en.

FOUGAMOU est une ville du Gabon située dans la province de la NGOUNIE, entre Mouila et Lambaréné, sur une pente de la rive gauche de la rivière du même nom. Comme je vous le disais jeudi dernier, c’est le chef-lieu du département de Tsamba-Magotsi.
La ville tire son nom des chutes FUGUMA (dites « FOUGAMOU » par les colons ou encore « de l’Impératrice Eugénie ») qui font plus de 20m de haut. Ces chutes majestueuses sont le point de rencontre des fleuves TSAMBA et MAGOTSI.

Étymologiquement, le mot “FUGUMA” est tiré du verbe « GHU FUGUMA » qui peut se traduire en français par “couvrir”, “envelopper” ou encore “entourer”. Les chutes se sont vues baptisées de la sorte à cause de la brume qu’elles produisaient et produisent encore aujourd’hui, bien que moins présente. D’ailleurs, le mot FUGUMA, peut être utilisé pour désigner la brume.

La légende dit qu’au temps des ancêtres, à l’approche de la nuit, les chutes FUGUMA se chargeaient de séduire les nouveaux arrivants au pays Ghisir en produisant une énorme quantité de brume. Cette brume recouvrait l’ensemble du pays d’une sorte de charme doux et prenait possession non seulement des corps des habitants mais aussi et surtout des cœurs de leurs visiteurs, pour que plus jamais, même rentrés chez eux, ils n’oublient la ville.

D’aucuns disent que c’est l’amour que TSAMBA et MAGOTSI se portent l’un pour l’autre qui se saisissait des lieux et se rependait dans le coeur des gens. Possible, vu que les chutes sont le résultat de leur alliance, je vous disaient tantôt que les deux fleuves se rencontrent en FUGUMA.
Cependant, d’autres parlent de FUGUMA, un esprit qui aimait tellement le pays Ghisir qu’il désirait que tout le monde en tombe aussi amoureux. Ainsi, Il se servait de ses pouvoirs pour diffuser dans les cœurs des hommes de l’amour pour le pays à travers cette brume. 

Une chose est sûre, c’est qu’aujourd’hui encore, à partir d’une certaine heure, FUGUMA (la brume) est bien présente dans la ville. Prêtez-y attention la prochaine fois que vous irez, il se peut que vous aussi, vous soyez séduits. Et surtout, souvenez-vous du nom originel de la ville, FUGUMA, comme prononcé dans une phrase en Ghisir.

Voilà, vous savez tout désormais.

Ghiélu ghi botianu. 

Illustrations : Banque d’images BURST.